∞ Derniers avis publiés ∞

- - - DERNIÈRES CHRONIQUES PUBLIÉES (sans spoilers !)
       

29 avr. 2018

The Curse, tome 3 : The Kiss – Marie Rutkoski

/!\ PAS DE SPOILERS SUR LES TOMES PRECEDENTS DANS MA CHRONIQUE MAIS NE LISEZ PAS LE RESUME /!\

Bonjour à tous,

Découvrez aujourd’hui mon avis sur l’épique conclusion de la trilogie The Curse de Marie Rutkoski ! Un roman haletant à lire sans hésitation. Lisez ma chronique pour plus de détails :)


Titre original (anglais) : The Winner’s Kiss (Winner #3)
Autrice : Marie Rutkoski
Nombre de pages : 631
Prix : 15€
Éditions : Lumen
Sortie : 15 mars 2018
Lu en : français

Résumé

La guerre a éclaté. Arin se retrouve au centre des affrontements, avec l’Orient comme allié et, pour ennemi, l’Empire qui l’avait réduit en esclavage. Il est enfin parvenu à fermer son esprit au souvenir obsédant de Kestrel, même s’il ne parvient pas tout à fait à l’effacer de sa mémoire. Mais sa décision est prise : il n’a plus que faire de celle qui, le croit-il, soutient l’Empereur envers et contre tout, malgré les innocents massacrés, malgré le danger qui menace Arin et les siens…

Mais la vérité est tout autre. C’est loin au nord, dans un des nombreux camps de travail impériaux, que dépérit peu à peu Kestrel, fiancée déchue de l’héritier de l’Empire. Droguée – une façon de s’assurer de son obéissance –, elle risque de perdre un peu plus chaque jour, comme les prisonniers qui l’entourent, tout souvenir de sa vie passée. Déjà, plus au sud, les combats font rage, et les vies d’Arin et de Kestrel se retrouvent prises entre le marteau et l’enclume…

Pour elle comme pour lui, l’heure est venue de jouer cartes sur table. Mais quand les enjeux sont aussi élevés, est-il vraiment possible de remporter la mise ? Dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, découvrez les jeux de pouvoir, les coups de bluff et les enjeux vertigineux de la partie de poker menteur à laquelle se livrent deux espions pris dans les nasses de deux causes ennemies !

Extrait

À t'écouter, on la croirait faite de verre filé. Tu sais ce que je vois, moi, quand je la regarde ? De l'acier.

Mon ptit com's

À lire aussi :


J’ai traîné à lire ce roman. Tout simplement parce que j’avais tellement aimé les deux premiers que j’avais tout sauf envie de terminer cette trilogie. Je ne voulais pas dire au revoir aux personnages. Je ne voulais pas me dire que c’était fini. J’ai pris mon courage à deux mains et je me suis plongée dans ma lecture — parce que oui, quand même, la fin du tome 2 était légèrement horrible. (*euphémisme*)

The Kiss est un beau pavé, et pourtant, je peux vous dire qu’il se lit très rapidement. Cela pour une simple et bonne raison : il n’y a aucun temps mort ! Dès les premières pages, on se retrouve plongé dans l’action que l’on avait laissé à la fin du tome 2 (horrible, je le rappelle), et l’autrice nous embarque alors jusqu’à la fin sans même que l’on s’en rende compte.

J’étais si heureuse de retrouver Kestrel et Arin. Cependant j’avais peur de voir comment l’autrice allait jouer avec mon petit cœur… J’ai déjà mentionné qu’elle n’a aucune pitié ? Il faut dire que ça se justifie en voyant le caractère de ses personnages qui n’ont aucune pitié pour eux-mêmes.

En effet, Kestrel et Arin figurent parmi les personnages que j’apprécie le plus. Ils sont si complexes mais en même temps si attachants qu’on ne peut que les aimer. Malgré nos nombreuses différences, on les comprend très facilement, puisque leurs choix sont toujours motivés par un but ou une raison.

Un des éléments qui fait que j’aime cette saga, c’est l’intrigue. Elle est plutôt dingue — surtout que j’adore tout ce qui touche à la stratégie. (Bonjour Inception mon film préféré)
J’ai retrouvé ici cet élément qui me plaît énormément. Vers la fin, j’ai pensé que c’était un peu facile et j’étais presque déçue, puis RETOURNEMENT DE SITUATION : c’était une nouvelle fois une stratégie et c’était GÉNIAL ! Vous comprenez bien qu’après tout ça, je ne pouvais qu’être aux anges.

Pour moi, The Kiss est divisé en deux parties, qui sont délimitées par Kestrel (ceux qui l’ont lu comprendront ce que je veux dire). Elles sont différentes et pourtant tout aussi géniales ! C’est surtout l’atmosphère qui change, mais honnêtement il n’y en a pas une qui a dépassé l’autre.

J’ai eu l’impression qu’il y avait plus d’action dans le sens « combat » dans ce 3ème tome, ce qui n’est pas forcément pour me plaire. Cependant, Marie Rutkoski arrive à le doser très bien et à ne pas rendre ces scènes lourdes ou ennuyeuses, ce qui arrive souvent quand je lis.

Cette conclusion a répondu à toutes mes attentes, que ce soit par rapport à la relation entre Kestrel et Arin ou par rapport à l’intrigue. Elle a réussi à me faire douter jusqu’à la dernière page, à me faire sourire, à me faire espérer, et à me soulager face à son génie.

Cette trilogie est d’une qualité qui se fait de plus en plus rare. Elle est innovante, elle nous tient en haleine, elle a des personnages qui ne sont pas clichés, et a un univers riche et complexe magnifiquement orchestré. Sincèrement, ce serait une belle erreur de ne pas vous y plonger. Pour ma part, elle fait officiellement partie de mes favorites !

EN CONCLUSION, The Kiss m’a totalement conquise, du début à la fin. J’ai retrouvé l’esprit de cette trilogie, la stratégie et les personnages pour mon plus grand bonheur.
C’est une trilogie à ne manquer sous aucun prétexte ; pour moi, elle fait partie des meilleures à ce jour.
Je suivrai Marie Rutkoski de près, dans l’espoir de relire un jour un aussi bon roman.

++++++++++++++++++++++++++++++++

Avez-vous lu cette trilogie ? Vous tente-t-elle ? :)

Des bisous,
Léa

1 commentaire :

  1. ce livre est fabuleux !je tiens un blog où des personnes vont racontez leurs histoires réelles. le blog est une sorte de journal intime virtuel anonyme plein d'histoires réelles vous y attendent jetez y un coup d’œil : journal-intime-anonyme.simplesite.com

    RépondreSupprimer

Un avis à me donner ? Une remarque ? Les commentaires sont faits pour ça, et font surtout plaisir !