24 déc. 2015

Rebels, tome 1 : La Sélection – Aspi Deth

Coucou les amis, j'espère que vous allez bien ! ;)

On se retrouve (ENCORE) pour une nouvelle chronique, eh oui ! :D Elles pleuvent, ces temps-ci ! ^^
Cette fois-ci, c'est donc ma chronique sur le 1er tome de Rebels, c'est-à-dire La Sélection ! J'espère que ça vous plaira ;)


Auteure : Aspi Deth
Nombre de pages : 237
Prix : 15€
Sortie : 18 décembre 2015

Résumé

Afin de lutter contre la politique discriminatoire de son pays, Enora décide d'intégrer la célèbre Sélection.
Sa mission consistera à séduire le partenaire qui lui sera attribué afin de procurer des informations confidentielles au groupe de résistants auquel elle appartient secrètement.
Mais lorsqu'elle revoit Aldon après plusieurs années, c'est contre ses propres sentiments qu'elle devra lutter.

De son côté, Vigdis, modératrice de #Rebels, réseau social de la résistance, va devoir décider de son degré d'implication dans cette guerre qui s'annonce, quitte à mettre en danger les personnes qui lui sont chères.


Extrait

Vous, membres de #Rebels, à qui aucune information n'échappera, n'ayez qu'un mot en tête, celui de la vérité, celui du peuple, celui de la résistance :

#Rebels.

"SAVE YOUR HUMANITY, FOLLOW US BECAUSE WE ARE #REBELS!"

(Sauve ton humanité, suis-nous parce que nous sommes des rebelles)

Article signé Black_Unicorn


Mon ptit com’s


Je remercie ma belle Aspi pour l’envoi de son roman !

            J’ai commencé ce livre très intriguée. Aspi est une de mes rencontres « virtuelles » mais que j’ai pu voir au salon du livre Mon’s livre : c’est une auteure en or, et lorsqu’elle m’a proposé à cette occasion de m’envoyer son nouveau roman, j’ai sauté de joie !


            Tout d’abord, il faut quand même parler de la couverture. Je la trouve vraiment magnifique ! Et elle reflète vraiment bien le roman. Un grand plus dès le départ, donc !

            J’ai adoré le côté double-narration. Les deux personnages principaux ont un lien, très ténu, et je trouve qu’ils se complètent parfaitement bien.
            Je les ai toutes les deux beaucoup aimé, même si parfois Vigdis me laissait assez perplexe face à son comportement enfantin.
            Concernant Enora, elle m’a bien plu, vraiment. On voyait qu’elle essayait de garder la tête froide et de faire ce qu’il fallait faire. Je l’ai même admirée à quelques reprises, car ce qu’elle vit n’est pas forcément simple.

            J’ai donc lu ce livre en une après-midi. Premièrement, il n’est pas extrêmement long, mais en plus, la plume d’Aspi est extrêmement fluide ! Elle m’a permis de dévorer les pages sans m’arrêter, prise dans l’histoire.

            Ensuite, j’ai trouvé l’idée principale du roman vraiment intéressante. Ce pays où tout doit être parfait ; au départ, ce n’est pas plus original que ça. Mais le réseau de résistants et la Sélection, ça, ça le démarque !

            J’avoue qu’au départ, en voyant « La Sélection », j’ai eu peur que ça ressemble fortement à La Sélection. Mais pour l’avoir lu, je peux vous dire qu’il n’y a pas du tout de ressemblance !

            Ce qui est bien, c’est qu’Aspi ne se concentre pas uniquement sur les personnages principaux, mais aussi sur ceux qui entourent ces derniers. On peut donc découvrir les meilleurs amis de l’une, les ennemis de l’autre. C’est vraiment très intéressant !

            D’ailleurs, je me dois de parler de Gotyé, parce qu’il remporte un peu la palme d’or. En fait, il m’a fallu au moins 80 pages de lecture pour me rendre compte que…
Gotyé = Gauthier
            Voilà. C’est tout pour moi. C’était la parenthèse intéressante du jour.


            On voit donc qu’Aspi a construit son univers de manière détaillée et réfléchie. On va quand même jusqu’à la construction des prénoms en fonction de la région etc. !

            Bref, je pense qu’une des choses qui démarque aussi ce roman, c’est qu’on soit des deux côtés, en quelque sorte. D’un côté, nous avons la partie résistante pure, et de l’autre l’infiltrée, et donc la partie anti-résistante.
            « Mais dans plein de dystopie c’est la partie résistante », me direz-vous. Sauf que, je ne sais pas pourquoi, mais ici il y a une touche d’originalité que je n’arrive pas vraiment à définir… C’est sûrement en rapport avec le réseau #Rebels. On voit que ce sont des gens normaux, pas des rebelles comme dans Divergente ou Hunger Games, par exemple. Vigdis se cache derrière son pseudo, mais au fond, elle aussi a peur.

            J’ai donc été emportée par la plume d’Aspi et par l’univers qu’elle a créé. C’était une vraie et agréable surprise de voir le plaisir que m’a procuré cette lecture ! Je l’ai vraiment énormément apprécié, sans jamais m’ennuyer, ce qui est un point non dédaignable.

            Je tiens juste à préciser que pour les plus jeunes, il faut passer quelques descriptions ^^ Mais hormis cela, je pense que n’importe qui peut le lire ! Il plaira aux plus jeunes comme aux plus âgés !

            Aspi m’a donc conquise avec ce nouveau roman qui était le premier que je lisais d’elle. Ses personnages m’ont tous inspiré un sentiment différent – que je me suis empêchée d’aller lui faire part ; et son roman est très addictif !


EN CONCLUSION, un premier tome qui ravira les fans de dystopie et de romance !
Ce roman est le parfait mélange. Des personnages attachants et un univers travaillé ; que demander de plus ?
Aspi signe avec brio le 1er opus de sa saga Rebels : à lire dès que possible !


++++++++++++++++++++++++++++++++++++
L'avis de ma partenaire BFF :
Livre dans sa PAL.

L'avis des partenaires du blog :

++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Alors alors, dîtes-moi tout : est-ce que ce livre vous tente ? :D
Si vous l'avez déjà lu, vous en avez pensé quoi ? ;)

Des gros bisous les amis, et bon réveillon de Noël ! :D
Léa <3