∞ Derniers avis publiés ∞

- - - DERNIÈRES CHRONIQUES PUBLIÉES (sans spoilers !)
            

22 juil. 2018

Leah à contretemps – Becky Albertalli

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui je vous donne mon avis sur Leah à contretemps, un spin-off de Simon vs the homo sapiens agenda. Je sais que je n’ai pas écrit de chronique sur ce dernier, mais j’en parle rapidement ici. Sachez que je l’ai beaucoup apprécié, mais je préférais vous parler de celui-ci que j’ai encore plus apprécié !


Titre original (anglais) : Leah on the offbeat
Autrice : Becky Albertalli
Nombre de pages : 393
Prix : 17€
Éditions : Hachette
Collection : Bloom
Sortie : 30 mai 2018
Lu en : français

Résumé

Quand il s’agit de jouer de la batterie, Leah Burke maîtrise le tempo. Mais la vie réelle n’est pas toujours si bien rythmée. Fille unique d’une jeune mère célibataire, Leah n’a pas les mêmes privilèges que les gens qui l’entourent. 

Elle est passionnée de dessin, mais trop complexée pour le montrer. Seule sa mère sait qu’elle est bisexuelle : elle n’a pas trouvé le courage de le dire à ses amis – pas même à son meilleur pote Simon, qui est pourtant « sorti du placard » comme on dit ! Avec la fin du lycée qui approche, le groupe d’amis qu’elle croyait à toute épreuve commence à se diviser. 

Les tensions montent. Le cœur de Leah ne bat plus en mesure quand les personnes qu’elle aime se disputent. Surtout lorsqu’elle se rend compte que ses sentiments pour l’une d’entre elles vont au-delà de l’amitié.

Extrait

- Quelle question. (Je pose mon menton au creux de ma main.) Ok, donc Simon.
- Simon.
Mon coeur se serre. Parce que quand Bram prononce le nom de Simon, il en articule chaque lettre. Comme s'il fallait en prendre grand soin. C'est mignon tout plein, hein, mais waouh. Ce que je peux être jalouse parfois. Pas seulement de Simon et de Bram bien sûr. Imaginez traverser votre journée en sachant que quelqu’un vous a à l'esprit. Ca doit être ce qu'il y a de meilleur dans la romance- ce sentiment d'avoir un chez-soi dans la tête d'un autre.

English comment

Even if I really like Love, Simon, I must admit I totally fell in love with Leah on the offbeat. Leah is really amazing, so strong and endearing. The way Becky Albertalli deals with bisexuality is refreshing, and the love story is so real you can’t help but love it. Everyone should read it!

Mon avis


J’avais lu et adoré Simon vs the homo sapiens agenda, si bien que j’étais obligée de lire Leah à contretemps pour continuer dans cet univers, connaître la suite de l’histoire des personnages que j’adore, mais surtout, pour les thèmes abordés.

Dans Simon vs the homo sapiens agenda, l’autrice aborde le thème de l’homosexualité, mais ici, c’est celui de la bisexualité qui est mis en avant. Un thème trop peu présent dans la littérature, je trouve. Honnêtement, je ne me rappelle pas avoir lu un seul roman avec un personnage bisexuel.

Il faut savoir que Leah à contretemps se déroule environ un an après Simon vs the homo sapiens agenda, si bien qu’on retrouve nos personnages favoris et qu’on voit ce qu’ils deviennent (c’est surtout intéressant pour Simon et Blue, bien évidemment). Mais ici, on se concentre plus sur Leah, qui était à mon sens un personnage sous-exploité dans Simon vs the homo sapiens agenda. C’est pour cela que j’étais heureuse de pouvoir lire un spin-off sur elle, pour la découvrir plus en détails.

Leah est un personnage très particulier : c’est une jeune femme forte, têtue, qui s’affirme énormément, mais qui a tout de même un côté sensible et si attachant. Je comprends totalement que certains ne l’apprécient pas, mais je l’ai pour ma part adorée. Elle sonne vrai, tout simplement.

Je vous le dis tout de suite : j’ai préféré Leah à contretemps à Simon vs the homo sapiens agenda. Je pense que le sujet m’a plus parlé, puisqu’au-delà des différentes orientations sexuelles, les histoires d’amour sont totalement différentes. Alors que pour Simon il s’agissait de correspondance épistolaire et de quête d’identité, ici on sait directement pour qui craque Leah et la relation de ces deux personnes est contée du début à la fin, puisque les deux font partie du même groupe (c’est-à-dire qu’on les connaît depuis l’histoire de Simon).

C’est pour cela qu’il est intéressant de suivre l’évolution de la relation de Leah et cette autre personne, puisqu’au début, même s’il est clair pour le lecteur que Leah éprouve des sentiments, celle-ci se voile la face. Elle prétend ne pas s’en rendre compte, et se fait d’ailleurs violence pour que ce ne soit pas le cas, car cela engendrerait trop de problèmes. Et je pense que nombre d’entre nous peut s’identifier à cela.

Clairement, ça fait du bien de lire un roman qui parle de bisexualité. Et qui en parle si bien. En effet, la relation de Leah est dépeinte pendant tout le roman et elle semble réelle. C’est une relation qui n’appartient pas seulement à un roman.

Vous l’avez compris, j’ai adoré Leah à contretemps. C’était une lecture fraîche mais également sérieuse, qui aborde des sujets importants et qui le fait bien. Il est rare de lire des romans où la romance est totalement réelle, mais c’est ce qu’a réussi à faire Becky Albertalli. 

EN CONCLUSION, Leah à contretemps est un roman qui fait du bien. En plus de retrouver les personnages de Simon vs the homo sapiens agenda (mais qu’il n’est pas obligatoire d’avoir lu), on découvre plus Leah, une femme forte et attachante.
On y parle de bisexualité, de relation compliquée, de sentiments refoulés, et avec un talent certain.
Leah à contretemps est à lire absolument.

+++++++++++++++++++++++++++++++++

L’avez-vous lu ? Avez-vous lu Simon vs the homo sapiens agenda ? Vous tentent-ils ?

Des bisous,
Léa

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un avis à me donner ? Une remarque ? Les commentaires sont faits pour ça, et font surtout plaisir !