9 janv. 2016

Dans le désordre – Marion Brunet

Salut tout le monde, j'espère que vous allez bien ! :D

On se retrouve pour ma chronique sur Dans le désordre, le nouveau roman de Marion Brunet qui est sorti mercredi ! Je suis désolée de ne pas vous avoir posté ma chronique avant, je pensais le faire mercredi mais j'ai eu un empêchement :/


Auteure : Marion Brunet
Nombre de pages : 251
Prix : 15,50€
Editions : Sarbacane
Collection : Exprim’
Sortie : 6 janvier 2016

Résumé

Ils sont sept.
Sept qui se rencontrent en manif, dans la révolte, dans le désordre, refusant la vie qu'on leur impose.  Ils décident de vivre ensemble, en squat et en meute. 
Et au coeur de la meute, il y a Jeanne et Basil, qui découvrent l'amour, celui qui brûle et transporte.


Extrait

Jeanne le voit clairement, à présent : chacun d'entre eux est devenu les autres. Ils faisaient groupe déjà, nombre aussi ; ils sont devenus unité. Non que leur personnalités aient changées, ou qu'ils aient perdu de vu qui ils étaient séparément ; mais ils se sont déversés en chacun, à tour de rôle et tous ensemble, pour former ce bloc, cette entité dure et pourtant si fragile du Nous.
Le groupe 
La bande 
La famille 
Le noeud
La meute
Ils sont là.


Mon ptit com’s


Je remercie les éditions Sarbacane pour cette très bonne lecture !

                  J’avais hâte mais aussi peur de commencer ce roman. Je m’explique. Audrey avait adoré ce roman (au point de le hisser en 5ème position de son top 15 de l’année), disant qu’il était magnifique. Mais j’ai une relation d’amour-haine avec Marion Brunet.
                  Par exemple, j’ai vraiment bien aimé Frangine, un de ses romans. A contrario, je n’avais pas du tout aimé La gueule du loup. J’avais donc vraiment peur de ce que pouvait donner ce roman, peur d’être la seule à dire « Ben en fait, j’ai pas trop aimé… »

                  Mais il n’y avait pas de raison de s’inquiéter. J’ai été prise dans l’histoire dès les premières pages. Je n’ai peut-être pas eu un superbe coup de cœur pour ce livre, mais je l’ai vraiment apprécié.

                  Il est extrêmement différent de mes lectures habituelles. On y découvre des idées qui nous étaient inconnues, un mode de vie et de pensée totalement différent du nôtre. Au premier abord, c’est assez déroutant, mais ça nous permet aussi – et surtout – de nous ouvrir l’esprit et de nous montrer une autre facette du monde et de la société.

                  Marion Brunet ne va jamais dans la délicatesse. Son écriture est presque brute, sans fioriture, elle va droit au but. Ses personnages sont juste… géniaux. Ils sont criants de vérité, profonds et justes. On sent que l’auteure a mis du cœur à l’ouvrage.

                  Concernant les personnages, justement. Nous avons cette bande de sept personnes, de tout âge. Ils sont tous différents, mais avec une idée commune, quelque chose qui les rapproche.
                  Jeanne et Basile sont les deux personnages principaux – surtout Jeanne, en réalité – mais les cinq autres ne sont pas en reste. Nous avons plusieurs parties qui leur sont dédiées, pour mieux les connaître, mieux les comprendre.
                  Je les ai tous aimé, sans exception. Ils ont tous leur petite particularité qui fait qu’on craque pour eux, peu importe leurs décisions, leur passé ou leur caractère.

                  L’histoire est super, menée d’une main de maître. On ressent à travers la plume de Marion qu’elle est passée pro dans l’art de l’écriture. Elle arrive à nous rendre presqu’addicts de son histoire et de ses personnages, pour au final nous détruire le cœur sans pitié.

                  Je ne dirais pas que ce livre nous offre de l’aventure à gogo, non. Pour moi, elle est même plutôt calme, centrée sur les personnages, leurs émotions. Mais toute la fin n’est qu’une succession d’actions. Notre cœur s’arrête de battre, et on finit le livre d’une traite ; c’est impossible de faire autrement.

                  Personnellement, le sujet des manifestations etc. ne m’intéresse pas plus que ça. Je serais peut-être même plus du côté opposé, de ces gens sur qui ils « crachent » en disant qu’ils se laissent faire en acceptant etc. Je m’identifie plus à Lucie, qui est plus comme ça aussi. Mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas pu apprécier ce livre.
                  Alors, même si ce sujet n’est pas trop votre truc, n’hésitez pas. C’est un magnifique roman qui nous montre une autre facette de la société ; c’est donc même encore plus intéressant que si nous étions « comme eux ».

                  Je me suis attachée aux personnages et me suis immergée dans l’histoire avec une facilité déconcertante. Bien que percutante, la plume de Marion Brunet est fluide et vraiment géniale. Nous sommes emportés à la suite des personnages jusqu’à la fin.

                  Il faut donc tout de même que je vous parle de la fin. Je suis restée bouche bée, choquée et pensant que c’était une blague. Autant donc vous dire que Marion Brunet ne nous ménage, pauvres petits lecteurs que nous sommes !
                  Cette fin est touchante, horrible, magnifique, détestable. Mais justement, ça vous donne une raison de plus pour lire ce livre !



EN CONCLUSION, un magnifique livre percutant, poignant, et criant de vérité. Il nous permet de nous ouvrir l’esprit et de pouvoir être témoin d’une autre facette de la société.
L’écriture de Marion Brunet est magnifique, brute mais fluide, nous emportant à sa suite dans un rythme effréné.
La fin est en apothéose, nous laissant sans souffle, désemparés face à la triste réalité.
Si vous aimez les romans de ce style et que vous avez tout simplement envie de découvrir de nouvelles choses, jetez-vous dessus !


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++
L'avis de ma partenaire BFF :
Livre non lu.

L'avis des partenaires du blog :

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Alors, est-ce que vous l'avez lu ? :) Si non, il vous tente ? :)
Vous aimez bien les romans de Marion Brunet ? ;)

Des gros bisous !
Léa