∞ Derniers avis publiés ∞

- - - DERNIÈRES CHRONIQUES PUBLIÉES (sans spoilers !)
            

17 juil. 2018

Cruelles – Cat Clarke

Bonjour à tous,

Voici ma chronique sur Cruelles, le seul roman dans l'histoire du blog auquel je n'ai pas attribué de note. Lisez mon avis pour comprendre pourquoi.


Titre original (anglais) : Torn
Autrice : Cat Clarke
Nombre de pages : 417
Prix : 17,90€
Éditions : Robert Laffont
Collection : R
Sortie : 6 juin 2013
Lu en : français

Résumé

QUATRE FILLES.
UN SECRET PARTAGÉ.
UNE MONTAGNE DE CULPABILITÉ.

Alice King, 16 ans, part avec sa classe pour un séjour en Ecosse. Elle ne s'attendait pas à des vacances de rêve, mais jamais elle n'aurait imaginer la tournure cauchemardesque que vont prendre les événements.

La jeune fille et sa meilleure amie Cass se retrouvent à devoir partager un chalet avec Polly, l'asociale de service, Rae, la gothique bipolaire, et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres à longueur de journée. 

Mais Cass compte bien profiter de cette semaine au vert pour donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête d'oublier. Avec l'aide de ses camarades de chambrée.

Le vent a tourné pour la reine du lycée. L'heure de la revanche a sonné...


Extrait

C'est comme ça que les amitiés prennent fin, en réalité : pas dans un brouhaha de disputes, mais dans une lente agonie.

English comment

Torn was awful and hard to read. I honestly don’t know if I liked it or not. I disapproved so much of everything that it was quite a bad experience to read all that. You’ll like it if you’re OK with reading something disturbing and about something really grave.

Mon avis
A lire également :
(TW: simulation de tentative de viol, suicide, meurtre) *

J’avais Cruelles dans ma PAL depuis maintenant presque trois ans et j’ai enfin décidé de l’en sortir. Il faut savoir que j’adore Cat Clarke depuis ma découverte de Perdue et retrouvée et que Cruelles a été ma troisième lecture de cette autrice. Je trouve qu’elle écrit des OS totalement hors du commun, et c’est ce que j’aime à propos d’elle.

Je dois dire qu’en commençant ma lecture, j’ai été assez surprise car je ne m’attendais pas du tout à ce que l’histoire soit racontée ainsi. En effet, je pensais qu’on allait tout simplement suivre l’histoire des quatre jeunes filles durant leur séjour en Ecosse, alors que pas du tout. Cependant, je vous rassure : le récit du séjour arrive bel et bien, au moment propice.

J’ai beaucoup de mal à écrire cette chronique car je reste assez perplexe et mitigée quant à ma lecture. J’en suis ressortie tout simplement sonnée. Pour moi, Cruelles est horrible et dur. Je m’attendais peut-être à plus de suspense et moins de… je ne sais pas, de description des sentiments ? Parce qu’il faut savoir que tout le roman tourne autour du fameux secret que les jeunes filles partagent suite à leur séjour.
Par ailleurs, on apprend ce qu’il s’est réellement passé lors du récit de celui-ci, mais je dois dire que ça n’a pas été une grande surprise. L’autrice fait tout pour qu’on le comprenne dès les premières pages.

Il est vrai que du coup, je m’interroge sur cette lecture et en viens à me demander si j’ai vraiment bien fait de le lire. J’aime lire des romans qui vous font ressentir des émotions, vivre des aventures, vous apprennent des choses, ou même un mélange de tout ça à la fois. Ici, j’ai plutôt ressenti une grande impression de malaise pendant toute ma lecture sans jamais pouvoir m’en défaire. J’en conclus qu’il n’a pas répondu à mes attentes et qu’il ne m’a rien apporté.

Vous devez lire Cruelles si vous voulez découvrir l’histoire d’une culpabilité énorme. Mais que vous n’avez pas peur de lire des paroles dures et de vous horrifier face aux événements qui semblent bien trop possibles (et qui, personnellement, m’ont dégoûtée tout au long du roman).

J’ai bien retrouvé la patte de Cat Clarke avec la fin ouverte. J’adore les fins ouvertes quand il s’agit d’OS, mais je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. Si vous préférez avoir une conclusion bien détaillée qui vous permettra de dormir sur vos deux oreilles par la suite, Cruelles n’est pas fait pour vous.

Vous l’avez vu, j’ai décidé de ne pas donner de note à Cruelles. Tout simplement car je n’arrive pas à décider si j’ai aimé ce roman ou non. Je suis toujours perplexe et je pense que je n’arriverai jamais à avoir un avis tranché sur la question.

Il est vrai que Cruelles se démarque fortement d’autres romans de sa catégorie de part les sujets qu’il aborde notamment. Personnellement, c’est l’ambiance vraiment malsaine qui s’en dégage qui m’a gênée. J’ignore quel était le but de Cat Clarke en écrivant ce roman, mais ça n’a pas pris avec moi.

Pour finir, je souhaite dire quelques mots quant aux personnages. Je ne me suis pas du tout attachée à Alice, la narratrice, ni à quiconque d’autre. Je dois dire que compte tenu du secret qu’ils partagent, c’était une impression négative que j’avais d’eux et il ne s’est rien passé qui ait pu les faire remonter dans mon estime. Suivre leurs traces en devient même douloureux, on aimerait changer, ne pas être au courant de leur secret non plus.

EN CONCLUSION, Cruelles m’a laissée perplexe. C’était une lecture horrible et dure qui m’a mise profondément mal à l’aise du début à la fin.
Pour le lire, il ne faut pas avoir peur de partager un secret malsain avec les personnages. Il ne faut pas avoir de trop hautes attentes d’eux.
Un roman très particulier qui plaira ou non, et qui m’a laissée sonnée.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

L'avez-vous lu ? Vous tente-t-il ? :)

Des bisous,
Léa

* J'ai décidé dorénavant de placer au début de mes chroniques, en petit, un 'TW', c'est-à-dire un "Trigger warning". Qu'est-ce donc ? Il s'agit de prévenir de sujets sensibles abordés dans le roman et qui peuvent toucher certaines personnes pour leur éviter de lire/entendre/regarder quelque chose.
Bien sûr, certains peuvent voir ça comme un spoil en quelque sorte, c'est pourquoi ce sera en petit. Si aucun sujet ne vous choque, ne le lisez pas. Mais si vous êtes sensibles à certaines choses, je pense qu'il est important que je le spécifie.

2 commentaires :

  1. Pas d'attachement aux personnages, c'est clair... Un roman difficile, qui m'avait laissé mitigée aussi.
    Ton Trigger warning est une bonne idée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas la seule alors !
      Merci, je trouve ça important :) (celui-ci m’a fait tilt, j’avoue ahah)

      Supprimer

Un avis à me donner ? Une remarque ? Les commentaires sont faits pour ça, et font surtout plaisir !