23 déc. 2016

Comment j'ai appris à voler – Kathryn Holmes

Hey tout le monde, vous allez bien ? 

On se retrouve enfin pour une nouvelle chronique sur un roman qui m'a beaucoup plu ! :) Lisez la suite pour plus de détails ;)


Titre original (anglais) : How it feels to fly
Auteure : Kathryn Holmes
Nombre de pages : 381
Prix : 17€
Editions : Hugo Roman
Collection : New Way
Sortie : 3 novembre 2016
Lu en : français

Résumé

Sam a toujours rêvé d'être une ballerine professionnelle. Mais c'était avant que son corps s'en mêle, à s'arrondir à des endroits inappropriés... Et bientôt, la jeune fille qui la regarde dans le miroir devient une étrangère.
Après une série de crises de panique, sa mère – qui ne fait qu'accentuer ses complexes – décide de l'envoyer au centre J'Optimisme mes Performances, afin de régler ses problèmes d'acceptation de soi.
Sam n'a plus le choix. Elle doit affronter ses démons et apprendre à s'ouvrir devant de parfaits inconnus. Elle trouve du réconfort auprès du bel Andrew, l'un des animateurs, qui comprend ses peurs comme personne. Mais alors que les désillusions et les trahisons s'enchaînent, Sam parviendra-t-elle à ne pas se brûler les ailes ?


Extrait

"Ça saute aux yeux, pourtant ! Tout en moi est tremblotant. Je tiens à peine debout. Si je respire trop fort, je m'écroule."


Mon ptit com’s

Un grand merci aux éditions Hugo New Way et plus particulièrement à Déborah !

            La première chose qui m’a attirée dans ce roman est bien entendu la couverture, que je trouve juste magnifique. Mais le thème, surtout, m’a donné envie de le lire. J’aime beaucoup les romans qui parlent de sujets difficiles, et qui traitent également de la danse (même si je n’en fais pas, j’adore lire des romans qui en parlent !).

            Nous découvrons ici Sam, une jeune danseuse d’un peu plus d’une quinzaine d’années, mais qui fait des crises d’angoisse. En effet, elle a pris du poids, et pour une danseuse, ça ne va pas du tout ! Elle part donc dans un « camp d’été » de deux semaines pour pouvoir surmonter ses crises de panique. Elle va alors rencontrer Andrew, un animateur charmant qui va beaucoup l’aider.

            Ce que j’ai aimé, dans ce roman, c’est qu’il montre la réalité. La réalité pour absolument tout. Les joies, les peines, les désillusions, les trahisons, que sais-je encore. Grâce aux différents personnages avec lesquels Sam va passer son séjour, Kathryn Holmes a réussi à nous montrer un beau panel des différentes personnalités qui existent dans la société.

            Au début de ma lecture, je vous avoue que j’étais moyennement convaincue. Comme d’habitude, j’en parlais avec Alizéa, et je me suis rendue compte que l’histoire était assez banale, et la protagoniste, Sam, assez agaçante. Mais je vous rassure ; au fur et à mesure que j’ai avancé, cette impression s’est dissipée !

            Je me suis attachée à Sam, malgré son caractère que j’ai parfois trouvé un peu ennuyeux. L’auteure a réussi à lui donner une profondeur et une personnalité si bien définie qu’on trouve forcément un point commun entre elle et nous ! Vous l’avez compris : cette histoire pourra parler à tous.

            L’idée de base du roman est bonne, tout en étant assez simple. Mais la plume de Kathryn Holmes est un vrai plaisir à suivre, ce qui enrichit d’autant plus son intrigue ! Intrigue qui est d’ailleurs assez calme et simple.

            L’auteure s’éloigne des codes, nous montre la réalité, et c’est ça qui fait tout. On suit l’évolution de Sam, ainsi que celle des autres pensionnaires, et je trouve ça magnifique. De plus, ils sont tous encadrés par une psychologue, et j’ai adoré pouvoir suivre les séances de Sam avec elle.

            C’est intéressant de voir comment les choses avancent, comment ils font tous pour surmonter leurs peurs, évoluer. Comment j’ai appris à voler est également un bel exemple de vie. Un roman qui nous fait chaud au cœur, sans pour autant nous donner toujours le sourire ; car la réalité est bien là. Et pour ça, je dis un grand merci à Kathryn Holmes qui n’a pas écrit un roman tout rose, utopique.

            Quant à l’intrigue, je la trouve très bien tournée. L’auteure prend son temps pour nous expliquer petit à petit l’histoire de Sam, nous montrer son évolution. Et une chose que j’ai énormément aimée dans le roman n’est autre que la fin !

            Je trouve que cette fin est parfaite, et qu’elle colle superbement au contenu du roman. Encore une fois, Kathlyn Holmes réussit à nous offrir quelque chose de possible, de probable même. En effet, tout ce qu’on lit nous semble tellement réalisable qu’on a l’impression de lire l’histoire d’une « vraie » personne !

            Comment j’ai appris à voler est donc un très beau roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. Le thème abordé est difficile, et pourtant, l’auteure réussit habilement à le tourner en une histoire réaliste tout en étant magnifique.

            Je vous conseille à tous de lire ce roman. Ce n’est peut-être pas celui du siècle, mais il nous montre la réalité, et tout le monde peut s’attacher à l’héroïne, se retrouver au moins dans une des facettes de sa personnalité, de son histoire.

EN CONCLUSION, Comment j’ai appris à voler est un roman sublime. Kathryn Holmes arrive à dépeindre la réalité d’une manière juste et touchante au travers de son personnage, Sam.
Le sujet est difficile, mais ce n’est pas pour autant que la lecture l’est.
J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution des personnages, et je vous conseille de tenter l’expérience également !


+++++++++++++++++++++++++++++++++++
L'avis de ma partenaire BFF :
Livre non lu.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

L'avez-vous lu ? Vous tente-t-il ? :)

Des bisous,
Léa

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un avis à me donner ? Une remarque ? Les commentaires sont faits pour ça, et font surtout plaisir !