8 déc. 2016

Au pays de l'ailleurs – Tahereh Mafi

Hello à tous, j'espère que vous allez bien !

On se retrouve pour ma chronique de Au pays de l'ailleurs, le nouveau roman de Tahereh Mafi, l'auteure de la trilogie Insaisissable ! :D


Titre original (anglais) : Furthermore
Auteure : Tahereh Mafi
Nombre de pages : 397
Prix : 16,95€
Editions : Michel Lafon
Collection : Jeunesse
Sortie : 13 octobre 2016
Lu en : français

Résumé

« Il était une fois une petite fille délaissée… »

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood, ce monde éclatant où les couleurs sont révélatrices d’un don magique. L’incolore jeune fille de douze ans n’a donc apparemment aucun intérêt, et les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi, lorsque Oliver lui propose de l’aider à chercher son père, la seule personne qui a toujours cru en elle, Alice accepte. Même si le garçon est son ancien ennemi de classe et que son talent consiste à tromper son monde. Même si, pour retrouver celui qui a disparu trois ans plus tôt, ils devront explorer le dangereux pays de l’Ailleurs… Un endroit où rien n’est ce que l’on croit, et où les pièges pullulent. Un endroit où ils trouveront peut-être plus que ce qu’ils sont venus y chercher.


Extrait

"si ce n’était pas pour Père, Alice ne se serait peut-être pas sentie aussi courageuse. L’amour l’avait rendue intrépide. Étrange, non ? Il était plus facile de se battre pour quelqu’un que pour soi-même."


Mon ptit com’s



Un grand merci aux éditions Michel Lafon et plus particulièrement à Camille pour cette lecture !

            Tahereh Mafi. Voici la principale raison de ma lecture, même si, après avoir découvert qu’elle en était l’auteure, le résumé m’a intriguée. Tout d’abord, je veux vous parler d’un détail mais tout de même important : la couverture. Je sais que nombre de lecteurs sont extrêmement fans de la couverture VO et ont même été déçus par la couverture VF, mais pour moi… c’est l’inverse ! Je n’adhère absolument pas à la VO tandis que je trouve la VF juste sublime, hormis pour le visage de la fille, si on s’approche trop, assez étrange.

            Nous découvrons donc Ferenwood, un monde rempli de magie, principale source de vie des habitants. Tout le monde là-bas est très coloré, car les couleurs sont synonymes de magie. Seulement, Alice, notre protagoniste, est incolore, blanche comme neige. Les habitants de Ferenwood l’ont donc rejetée, et lorsque son ami d’enfance lui propose d’aller retrouver son père, disparu il y a trois ans, elle accepte. Qu’a-t-elle à perdre ?

            Je vous avoue que j’avais entendu des avis contrastés sur ce roman : en général, soit on avait adoré, soit c’était une cruelle déception. J’avais donc un peu d’appréhension en le commençant, compte tenu du fait que je suis une énorme fan de Insaisissable et de Tahereh Mafi. Mais je savais que l’auteure s’était lancée dans un tout autre genre, donc je ne m’attendais à rien qui puisse ressembler à Insaisissable. Et heureusement !

            Tahereh Mafi nous offre ici un roman fantasy d’un univers très complexe mais extrêmement bien travaillé. Les détails sont à foison, et on voit que tout est pensé dans les moindres recoins. C’est digne de l’auteure, et j’admets que je n’en attendais pas moins venant d’elle.

            Le personnage d’Alice a lui aussi attiré des avis mitigés. Entre ceux qui la trouvent immatures et détestables et ceux qui l’ont adorée… Je me trouve entre les deux, mais plus vers la 2ème catégorie. Elle ne m’a pas du tout insupportée, et je trouve que son caractère lui correspond tellement bien que ça m’a empêchée d’éprouver une émotion négative à son égard ! Elle est jeune (n’oublions pas qu’elle n’a que 12 ans), elle est naïve, prétentieuse, pleine de défauts, et pourtant ! Je l’ai beaucoup appréciée, car c’est justement toute sa personnalité qui la rend si attachante. Bien sûr, vous vous trouvez loin du héros parfait, mais c’est la toute la force du personnage. Merci Tahereh Mafi de sortir des clichés !

            Ensuite, nous arrivons assez rapidement dans le pays de l’Ailleurs justement. Et wouah ! Sincèrement, quelle imagination ! Je suis tout simplement fan du, et même des mondes qu’a créés Tahereh Mafi ! Rien que pour les découvrir, ça vaut le coup de lire ce roman.

            Concernant l’intrigue, c’est pour moi comme l’univers : elle est développée jusque dans les moindres détails, et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Et je crois que c’est ce qui m’a le plus plu dans Au pays de l’ailleurs : l’action continue. Il n’y a aucune interruption. L’auteure ne nous laisse aucun instant de répit, et on se retrouve plongé dans l’histoire sans moyen d’en sortir.

            On en vient donc au point le plus décevant du roman, pour ma part : la fin. Je sais qu’elle est également revenue dans de nombreuses chroniques, et je suis tout à fait d’accord là-dessus. Justement, Tahereh Mafi nous offre une épopée magnifique, un roman plein d’action, avec des personnages attachants ! C’est long, on est à fond dedans, puis arrive la fin. Et là, c’est le choc. Pouf ! tout s’arrête d’un coup. Mais quand je dis d’un coup, je pèse presque mes mots.
            En effet, on est donc plongés dans l’histoire, on attend cette fin, ce dénouement, et puis c’est fini. Comme si la fin avait été abrégée. Comme si tout le roman était développé, excepté la fin. Qu’on m’explique ?

            Ça a donc été pour moi la plus grosse déception de ce roman. Si seulement la fin avait été plus développée, plus longue, je pense que nombre de lecteurs (y compris moi !) seraient plus restés sur une note positive que sur cette sensation de manque, comme si on avait coupé un bout du roman.

            Cependant, j’ai tout de même adoré Au pays de l’ailleurs. La seule chose qui m’ait déçue est donc la fin, trop rapide à mon goût. Pour le reste, autant l’univers que l’intrigue et les personnages m’ont totalement conquise ! Tahereh Mafi a réussi le défi d’écrire un genre totalement différent et de satisfaire tout de même ses lecteurs, dans un tout autre registre.
            Je souhaite juste ajouter une dernière chose : Au pays de l’ailleurs a une vraie ambiance de Alice au pays des merveilles, ce qui n’était absolument pas pour me déplaire !

EN CONCLUSION, Au pays de l’ailleurs est un roman surprenant, et magnifique. Tahereh Mafi revient dans un tout autre registre qu’Insaisissable, et on sent son talent d’écrivaine !
Grâce à une intrigue développé, un monde magique, pensé dans les moindres détails, et des personnages uniques et attachants, ce roman saura vous charmer !
Une très bonne lecture pour ma part, qui me restera longtemps en mémoire.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++
L'avis de ma partenaire BFF :
Avis à venir !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L'avez-vous lu ? Vous tente-t-il ? :)

Des bisous,
Léa

4 commentaires :

  1. Déjà, la couverture est magnifique et plus je ois des avis, plus je suis tentée alors si je passe devant, il ira dans mon sac :D

    RépondreSupprimer
  2. Alalalala ce livre me tente beaucoup ! Je suis d'accord avec toi, la couverture VF est beaucoup plus jolie que la VO.

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve aussi que la couverture est magnifique et il a l'air génial !

    RépondreSupprimer
  4. J'avais adoré la saga Insaisissable ! C'est donc un livre que j'ai bien envie de découvrir. Tahereh Mafi écrit tellement bien *•*

    Camille :)

    RépondreSupprimer

Un avis à me donner ? Une remarque ? Les commentaires sont faits pour ça, et font surtout plaisir !