27 avr. 2016

Le voleur de cœur – Rawia Arroum

Salut tout le monde, j'espère que vous allez bien !

On se retrouve pour ma chronique de Le voleur de coeur, le nouveau roman de Rawia Arroum, l'auteure de Boys Out! ;)


Auteure : Rawia Arroum
Nombre de pages : 395
Prix : 15,95€
Editions : Michel Lafon
Collection : Jeunesse
Sortie : 14 avril 2016

Résumé

Dans un monde
où musique et magie ne font qu'un, 
Dylan est né privé des deux.

Et ce n'est pas son seul secret :
deux cœurs battent dans sa poitrine,
mais l'un n'est pas le sien...


Extrait

Qu'importent la morphologie, le sexe, les croyances, la couleur, le caractère, le statut, nous sommes tous égaux devant la douleur.


Mon ptit com’s


Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour cette lecture !

            Lorsque Le voleur de cœur a été annoncé à Montreuil, l’année dernière, il m’a tout de suite fait de l’œil. Sa couverture définitive n’était pas encore annoncée, mais la provisoire était très belle (moins que l’actuelle tout de même) et le résumé… extrêmement tentant, comme vous avez pu le constater.

            Tout d’abord, l’univers. L’élément qui a directement titillé ma curiosité, c’est la musique. En effet, l’intrigue se déroule dans un monde où la musique et la magie sont liées et font partie intégrante de la vie. J’étais très impatiente de voir ce que l’auteure nous réservait avec ce sujet, car j’adore la musique, donc si elle est en plus associée à la magie… Que demande le peuple ?


            Je vous avoue que cette lecture m’a perturbée. Je ne savais pas vraiment quoi en penser, en le refermant. Il est vraiment addictif, mais aussi sombre et étrange. Je ne cerne toujours pas mieux cela, alors que je l’ai fini hier, à l’heure où j’écris cette chronique.

            Nous suivons donc Dylan, un garçon d’une vingtaine d’années qui est né sans musique, et donc sans magie. Et en plus (parce que ce n’est pas comme s’il n’était pas déjà assez chanceux comme ça ahah), deux cœurs battent dans sa poitrine.

            J’ai eu un peu de mal à cerner Dylan, qui est un personnage assez hors du commun. Il n’est pas un anti-héros, mais j’aurais du mal à le qualifier d’héros tout de même. On peut dire qu’il est entre les deux, en quelque sorte !

            Toujours est-il que je pouvais tout autant l’adorer que le trouver extrêmement ennuyeux, selon les passages. Mais je me suis de plus en plus attachée à lui au fur et à mesure de sa lecture, à mesure que j’apprenais à le connaître.

            C’est vraiment un personnage atypique mais très intéressant. Il permet de beaucoup réfléchir sur le monde qui l’entoure, et de découvrir son point de vue intéressant car il est différent de celui de tous les autres.

            Ensuite, parlons du plus important : l’intrigue. Pour vous résumer ça en un seul mot : wouah. Je m’attendais évidemment à quelque chose de génial, mais là j’ai été… soufflée, époustouflée.


            On commence de manière assez « calme », on découvre petit à petit les personnages, l’univers. En effet, comme je vous le disais, ce monde est régit par Melody, une rivière magique qui donne aux nouveaux-nés leurs pouvoirs, etc… On se rend vite compte que Dylan n’est pas comme les autres.

            En fait, le suspense monte crescendo, tout comme l’angoisse. J’ai été de plus en plus prise par l’histoire, comme envoûtée. Ça devenait vraiment dur de m’arrêter de lire et de reposer le roman, car Rawia Arroum ne nous laisse aucun répit !

            Alors c’est vrai que je ressors de cette lecture perturbée, parce que ce roman est perturbant. Son histoire est atypique et passionnante, et la plume de Rawia Arroum est juste parfaite. Elle colle parfaitement à l’ambiance, et elle arrive à retranscrire tout avec des détails et un style qui sont géniaux.

            Je me dois de vous parler de la fin. Cette fin. Vous savez que j’adore les fins qui vous retournent, qui vous prennent par surprise, et que vous n’aviez jamais imaginées. Eh bien, j’ai été plus que servie !

            Cette fin m’a laissée bouche-bée. J’ai refermé le livre les yeux ronds, mon cerveau tournant à grand régime pour assimiler tous les éléments qui nous avaient été révélés.

            Voyez-vous, Rawia Arroum ne laisse filtrer que quelques petites choses par-ci, par-là, pendant le roman, puis à la fin, une masse énorme d’informations nous tombe dessus, et ça, c’est fatal ! J’ai été prise par surprise, et suis ressortie de ce roman comme essoufflée, impressionnée par le talent de cette jeune auteure.

EN CONCLUSION, Le voleur de cœur est un roman très spécial qui ne plaira peut-être pas à tous mais qui m’a en tout cas conquise !
C’est un livre perturbant mais fascinant, atypique et mené par une plume de maître !
Je conseille donc ce livre au plus curieux, qui, je l’espère, se laisseront emporter dans ce monde étrange et passionnant…


+++++++++++++++++++++++++++++++++
L'avis de ma partenaire BFF :
[à venir]

L'avis des partenaires du blog :

+++++++++++++++++++++++++++++++++

Avez-vous lu ce livre ? Vous tente-t-il ? Ou avez-vous lu Boys Out! ? :)

Gros bisous !
Léa

1 commentaire :

  1. Hum... Je ne sais pas trop ! Vu ta chronique, je pourraît me laisser tenter. Pourtant, le côté musicale et le fait que certains passages soient ennuyeux me rebutent pas mal :-/

    RépondreSupprimer

Un avis à me donner ? Une remarque ? Les commentaires sont faits pour ça, et font surtout plaisir !